Centre de Nutrition Infantile : Aide invisible indispensable

Frédérique Robinet Frédérique Robinet le 6 juillet 2019

La nutrition du nourrisson

La nutrition est aujourd’hui reconnue comme l’un des piliers de la santé, il l’est encore plus pour les enfants prématurés. Elle doit être continuellement adaptée aux besoins de croissance et de santé et est particulièrement complexe lors de prématurité.

Lait maternel

Lait maternel amené par les mères aux unités de soins

Le lait maternel de la propre mère est sans doute l’aliment de choix. Quand la production maternelle est (encore) insuffisante pour les besoins de l’enfant ou lorsque les besoins pour la croissance et le développement sont tellement grands ou particuliers lors d’une phase de maladie, le lait maternel doit être complété par des composants nutritionnels très spécifiques.

Le Centre de Nutrition Infantile reçoit tous les jours environ 300 biberons de lait maternel tiré par les mères pour leur enfant hospitalisé. Un étiquetage rigoureux des biberons est donc nécessaire pour la traçabilité. Le lait maternel est de préférence utilisé cru et ne subit aucune analyse; il ne peut être donné que de la mère à son enfant. Au centre de nutrition, l’excès de lait maternel va être congelé et stocké. Les portions ou repas du jour seront redistribuées à l’enfant après avoir été enrichies selon les besoins individuels.

Lait artificiel

Préparation de lait selon besoins diététiques

Une production beaucoup plus réduite de laits thérapeutiques à composition spéciale sont également préparés par le centre de nutrition infantile. Ils sont parfois nécessaires dans des situations médicales bien précises. Bien sûr, lors d’impossibilité d’une mère d’allaiter, différents laits de synthèse seront également constitués selon les besoins de l’enfant.

De la prescription à la préparation individualisée

Pesée des éléments l’enrichissement du lait maternel

Préparation du lait maternel enrichi aux besoins des nouveau-nés prématurés

Lors d’une hospitalisation, les régimes nutritionnels individuels sont adaptés souvent tous les jours aux besoins. Les commandes se font par l’infirmière en charge de l’enfant sur une application informatique reliée au Centre de Nutrition Infantile, conformément au plan thérapeutique et aux prescriptions médicales. Les commandes faites le matin doivent permettre de donner le lait individuellement adapté déjà le même jour.

En collaboration avec des diététiciennes, deux personnes travaillent 7 jours /7 pour élaborer les régimes nutritionnels ainsi prescrites pour tous les enfants hospitalisés en néonatologie et en pédiatrie. La rigueur est indispensable. Les procédures de travail mettent l’accent sur la qualité et la sécurité des préparations.

128’000 biberons individuels chaque année

Stock de récipients pour préparer les portions

Refroidissement des portions de lait maternel après préparation

Environ 350 biberons sont préparés chaque jour et livrés dans 11 unités de soins, dont la Néonatologie qui utilise la plus grande partie de la production. En néonatologie, la moitié des 500 nouveau-nés hospitalisés chaque année reçoit un lait ainsi enrichi pour correspondre aux besoins nutritionnels des recommandations internationales ; les autres n’ont pas besoin d’un traitement de leur nutrition. Le transport du lait préparé pour la distribution dans chaque unité se fait en respectant la chaîne du froid.

Une petite unité mais une grande production

Chariot refroidi de transport dans les unités (chaîne du froid)

Distribution des régimes individuels dans l’unité de soins

Partagez cet article

Frédérique Robinet

Publié par Frédérique Robinet

Infirmière spécialisée du département de la femme, de l'enfant et de l'adolescent.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *